Logo

Pourquoi avoir voulu retraduire Final Fantasy VII en français ?

La traduction française originale de Final Fantasy VII est peut-être l'une des pires traductions de jeu vidéo qui n'ait jamais existé. En effet, à l'époque, aucun Final Fantasy n'avait encore été importé vers l'Europe, et le travail de traduction d'un aussi gros jeu (plus de 13000 textes, l'un des jeux contenant le plus de textes au monde) fut confié à une équipe qui ne maîtrisait pas l'art de la traduction. Les différents passages du jeu ont vraisemblablement été traduits indépendamment les uns des autres, certains à partir de l'anglais, d'autres à partir du japonais. De plus, la version PC sortie un an après la version PlayStation a bénéficié d'une traduction légèrement remaniée par moments (sans trop savoir pourquoi), parfois bien pire qu'avant, le tout contenu dans des fenêtres de dialogues soit beaucoup trop grandes, soit trop petites et ne laissant pas apparaître tout le dialogue. Voici quelques exemples de dialogues mal traduits.

Malgré sa traduction désastreuse, le jeu eut un immense succès en France. La plupart des gens y ayant joué très jeunes, ils ne se sont pas forcément rendus compte des erreurs, qui ont rendu les dialogues et le scénario très obscurs par moments, voire même burlesques. Mais plus les années ont passé, et plus la traduction de Final Fantasy VII s'est retrouvée critiquée, notamment sur internet, par tous les fans du jeu qui n'attendaient qu'un remake avec une traduction décente. Après avoir finalisé mon Guide sur le jeu en 2008, j'ai donc décidé de me lancer dans le projet ambitieux de retraduire Final Fantasy VII. Le projet ne débuta réellement qu'en 2009. Six années plus tard, je suis finalement parvenu avec mon équipe à produire le patch de retraduction, qui vous permettra de redécouvrir ce chef-d'œuvre et de l'apprécier à sa juste valeur.


La version anglaise est-elle bien traduite ?

La version anglaise du jeu est certes mieux traduite que la version française, mais sa traduction est aussi approximative par moments. Notons par exemple l'utilisation excessive d'un accent noir américain pour Barret ou de censures pour Cid, qui ne sont parfois que des façons familières de s'exprimer en japonais. Beaucoup de passages contiennent des contresens (qui sont parfois absents en français dû au fait que certains passages ont été traduits directement du japonais) et de nombreux dialogues contenant plusieurs paragraphes se sont transformés en dialogues d'une seule ligne ; sans parler des noms d'objets, de limites ou de magies qui ont eu le droit à des traductions douteuses qui se sont ensuites répercutées sur la version française. Un membre du forum anglophone de qhimm, DLPB, a lui aussi passé presque autant de temps que moi sur son projet de retraduction du jeu en anglais, tant il ne cautionnait pas la traduction anglaise.


Sous quelle forme se présente le patch et sur quelles versions du jeu fonctionne-t-il ?

Ce patch est un exécutable (.exe) de 5 Mo qui s'utilise sur un ordinateur doté de Windows (ou sous Wine pour les utilisateurs Linux). Il est entièrement compatible avec les trois versions françaises PC (1998, Réédition 2012 et Steam) et la version française PlayStation de 1997. Pour cette dernière, vous devrez faire des images CD (.iso, .img ou .bin) de vos trois CD du jeu et les patcher, puis y jouer sur émulateur. Vous pouvez également graver les images CD patchées afin de jouer sur une vraie PlayStation ou les convertir en Eboot pour jouer sur PSP. Dans ce cas, pensez à cocher la case Améliorer la compatibilité PlayStation ou PSP lors du patchage, sinon vous rencontrerez des plantages au cours du jeu.

Le patch est aussi compatible avec les versions américaines PC et PlayStation (NTSC), hormis pour certains textes qui ne seront pas retraduits (voir la liste ci-dessous). Le patch n'est pas compatible avec les versions japonaises, ni même avec les versions PSN. À noter qu'il n'est pas garanti non plus que le patchage fonctionne correctement avec un ff7.exe français cracké ou une image CD sous un autre format que ceux cités plus haut.

Voici en résumé la liste des versions supportées et des précisions sur certains éléments non patchés :


Comment installer le patch ?

Décompressez l'archive dans laquelle se trouve le patch puis double-cliquez sur l'exécutable Neo-Midgar. Sélectionnez la version du jeu que vous souhaitez patcher (PC ou PlayStation) puis cliquez sur le bouton Suivant. Si le bouton en question n'apparaît pas, essayez d'étirer la fenêtre en bas. Laissez ensuite l'option Retraduction intégrale du jeu cochée afin de retraduire tous les textes, y compris ceux d'inventaires et le bestiaire, ou décochez-la pour ne retraduire que les dialogues (non recommandé).

Si vous patchez une version PlayStation et que vos images CD sont destinées à être utilisées sur une console réelle, pensez à cocher la case Améliorer la compatibilité PlayStation ou PSP. Dans tous les cas, entrez les chemins des trois images CD du jeu sur votre ordinateur (vous n'êtes pas obligé de patcher les trois à la fois) et appuyez sur le bouton Patcher pour appliquer le patch.

Si vous patchez une version PC, le jeu devrait être automatiquement reconnu et son répertoire d'installation localisé. Vous pouvez vérifier que les chemins des différents fichiers à patcher sont corrects, avant d'appuyer sur le bouton Patcher. En cas de problème avec le patchage du ff7.exe (ff7_fr.exe sur la réédition), déplacez ce fichier sur votre bureau le temps du patchage, en prenant soin de bien spécifier son nouveau chemin, puis remettez-le dans le répertoire du jeu après.


Comment s'assurer que le jeu a bien été patché ?

Après l'application du patch, vous devriez voir des fichiers dont les noms se terminent par .neomidgar dans votre répertoire du jeu PC (et les sous-répertoires du dossier data) ou celui de vos images CD PlayStation. Ces fichiers sont des backup de vos fichiers originaux, à conserver en cas de désinstallation du patch. Si vous jouez sur PC, lancez tout simplement le nouvel ff7.exe (ou FF7_Launcher.exe sur la réédition) pour jouer. Pour ce qui est de la version PlayStation, ouvrez l'image CD patchée (celle sans ".neomidgar" dans son nom) avec un émulateur (ou sur votre console si vous avez choisi d'y jouer sur console).

Si le patch s'est bien appliqué, le dialogue de Biggs avant de nommer Cloud devrait être « Au fait, comment tu t'appelles ? ». De plus, si vous avez appliqué la retraduction intégrale, le nom du premier sous-menu dans le menu devrait être "Objets" au lieu de "Elément" et le nom du premier ennemi devrait être "Garde" au lieu de "Milices".


Comment désinstaller le patch ?

Si vous avez installé le patch sur la version PC du jeu, ouvrez simplement l'exécutable Neo-Midgar et il vous sera proposé de désinstaller le patch. Acceptez et le patch sera désinstallé. Si le patch a été appliqué à des images CD du jeu PlayStation, supprimez simplement les images CD patchées et retirez le ".neomidgar" rajouté à la fin du nom des images CD originales.


À quelle version du jeu est-il préférable de jouer ?

Le patch peut s'appliquer aussi bien à une version PC qu'à la bonne vieille version PlayStation. Toutefois, il existe certains inconvénients concernant la version PlayStation. Premièrement, la police de caractères est très pixelisée, ce qui ne rend pas la lecture des dialogues très agréable. De plus, la police dans les menus n'est pas condensée par rapport à la version PC, ce qui fait que les textes y prennent beaucoup plus de place. Il a donc fallu abréger quelques noms et descriptions pour ne pas qu'ils dépassent dans les menus. Enfin, si vous n'avez pas moyen d'y jouer sur console, la version PlayStation nécessite de faire tourner le jeu sur émulateur, ce qui n'apporte aucun intérêt par rapport à une version PC. En ce qui concerne la version PC, la réédition (2012 ou Steam) est fortement recommandée. Évitez la version de 1998 dont l'installation est compliquée, où les plantages sont fréquents et pour laquelle les cinématiques sont pixelisées.


Comment jouer à la version PC dans les meilleures conditions possibles ?

Si votre rêve est de jouer à Final Fantasy VII retraduit sur votre télévision tout en étant installé dans votre fauteuil, il faut savoir que la version PC en est parfaitement capable. Un simple câble HDMI (ou VGA) reliant votre PC à votre télévision, ainsi qu'un adaptateur USB pour manettes PlayStation (1 ou 2, peu importe) à moins de 5 euros, et le tour est joué !

Si vous ne possédez pas la version PC, elle est désormais disponible en format dématérialisé sur le site de Square Enix ou sur Steam. Cette version inclut notamment le driver OpenGL, rendant le jeu bien plus beau, avec une résolution maximale, et des dialogues bien plus nets que sur les versions d'origine. Si vous possédez la version PC de 1998, il vous faudra installer vous-même le driver OpenGL.
Je vous recommande également de suivre la première partie de ce tutorial d'installation pour installer la version PC de 1998.

Le seul défaut que certains joueurs habitués à la version PlayStation pourraient reprocher à la version PC, ce sont ses musiques MIDI.
Si vous êtes dans ce cas, procurez-vous tout simplement le mod Anxious Heart (ne pas utiliser FF7Music qui est obsolète) afin de remplacer les MIDI de la version PC par les musiques PlayStation ! Ce mod peut être appliqué à la version PC de 1998 à condition d'avoir installé la dernière version du driver OpenGL avant (celle incluant le plugin vgmstream_music). Il n'est pas nécessaire sur les versions PC 2012 et Steam, qui contiennent déjà les bonnes musiques.

Une multitude d'autres mods existent pour la version PC, mais la plupart d'entre eux touchent aux graphismes et dénaturent un peu le jeu. Si comme moi vous trouvez que les graphismes de base jouissent d'un certain charme, ne surchargez pas votre jeu PC de tous ces mods, du moins pour une première partie retraduite ! Si néanmoins vous souhaitez améliorer graphiquement le jeu, je vous conseille grandement le pack SYW (plutôt que le pack CrazySeven qui est obsolète). Ce pack permet de refiltrer le jeu de façon incroyablement propre et fidèle. Incluant le patch Néo-Midgar par défaut, il donne également la possibilité d'appliquer tout un tas de mods sympathiques.

Voici en résumé la liste des utilitaires qui sont recommandés (à appliquer dans l'ordre donné) pour les différentes versions PC :


Les autres patchs et mods du jeu sont-ils compatibles avec Néo-Midgar ?

Néo-Midgar est compatible avec la plupart des utilitaires du jeu, à condition qu'il soit appliqué en dernier. En effet, contrairement aux autres patchs et mods, Néo-Midgar n'écrase pas les fichiers originaux du jeu. Il ne fait que modifier certaines données dans les fichiers. Si vous l'appliquez en dernier, vous êtes donc garanti que vos autres utilitaires n'écraseront pas les modifications apportées par le patch, et vous conserverez par ailleurs les modifications apportées par vos autres utilitaires, comme le Hard Mod par exemple.

En revanche, vous rencontrerez certainement des problèmes avec les mods modifiant la police de caractères des dialogues, étant donné que les fenêtres de dialogues ont été redimensionnées sur la base de la police de caractères présente dans le jeu d'origine, mais aussi car le patch Néo-Midgar améliore, ajoute et supprime certains caractères. C'est le cas notamment si vous jouez avec le pack de CrazySeven, incluant le mod Avalanche : apparition de symboles ¶, disparition d'autres caractères, fenêtres de dialogues qui ne sont plus adaptées à leur contenu, etc. Pour régler ces problèmes, suivez la procédure expliquée ici ou procurez-vous le pack SYW.


Ce patch est-il légal ?

Comme expliqué précédemment, Néo-Midgar ne délivre aucun fichier original ou modifié du jeu. Ce patch a été conçu de façon à modifier uniquement des textes dans des fichiers, les textes remplacés étant des traductions réalisées par nos soins et n'ayant donc pas de lien direct avec les textes français originaux. Ce patch est donc bien plus légal que des tas d'autres patchs ou mods présents sur la toile, qui remplacent brutalement les fichiers originaux du jeu par de nouveaux, voire même des sites qui donnent le jeu en téléchargement libre.

Naturellement, ce patch ne prétend en aucun cas aux droits d'auteur et tous les crédits vont à Square pour avoir créé Final Fantasy VII.


Quels outils ont été utilisés pour retraduire les différents éléments du jeu ?

Final Fantasy VII bénéficie d'une grande communauté de programmeurs internationale, qui ont créé des programmes d'édition de divers éléments du jeu. Voici les principaux outils ayant été utilisés tout au long du projet :


Y a-t-il des éléments non retraduits par le patch ?

Actuellement, le patch retraduit tous les textes possibles du jeu (tout du moins sur les versions françaises), excepté :

La cinématique de fin du jeu a été retraduite par mes soins dans le cadre du filtrage des cinématiques par satsuki_yatoshi. Comme il s'agit de la cinématique la plus lourde du jeu, elle n'est pas incluse dans le patch mais est disponible sur la page de téléchargement. Pour pouvoir en profiter, vous devrez posséder une version PC du jeu et remplacer la vidéo d'origine Ending2.avi du repertoire data/movies par celle retraduite.


Serait-il possible de savoir d'où viennent les noms retraduits ?

Les dialogues ont été retraduits à partir des dialogues anglais et japonais du jeu, tout au long du projet. En ce qui concerne les noms (d'objets, de Matérias, de limites, d'ennemis, etc.), un fichier a été réalisé afin d'expliquer chaque choix. Il est disponible à cette adresse. La plupart de ces choix ont été soumis à des sondages sur le forum de FF7.fr, où les meilleures propositions ont été retenues.


Comptes-tu intégrer les noms retraduits au guide de FF7.fr ?

Pour le moment, non, car je travaille déjà sur une grosse mise à jour du guide avec les noms d'origine. Mais dans le futur, il est fort probable que je crée une deuxième version du guide incorporant les éléments retraduits.



Pour toute autre question que vous vous posez sur le patch Néo-Midgar, n'hésitez pas à demander sur le forum.


Copyright © 2008-2016 - Léonard Neveu